RDC : l’ONU s’inquiète d’une aggravation des tensions politiques

 

sc-monc

11 octobre 2016 – A l’occasion d’une réunion du Conseil de sécurité consacrée à la situation en République démocratique du Congo (RDC), le Représentant spécial du Secrétaire général dans ce pays, Maman Sambo Sidikou, a mis en garde mardi contre une aggravation des tensions politiques, alors que la crise électorale est devenue une crise constitutionnelle.

« La situation politique demeure extrêmement fragile en RDC, ce qui contribue aux tensions accrues, à une réduction continue de l’espace politique et à un risque très réel de voir la situation se dégrader davantage », a déclaré M. Sidikou devant les membres du Conseil.

Selon lui, malgré les efforts déployés par le Facilitateur nommé par l’Union Africaine, Edem Kodjo, et le soutien continu des Nations Unies et de la communauté internationale à ses efforts, les avancées dans le dialogue national ont été limitées.

« La République démocratique du Congo est entrée dans une période de risque extrême pour sa stabilité. La crise électorale est devenue une crise constitutionnelle, avec l’approfondissement de la polarisation politique et aucune résolution immédiate en vue », a dit M. Sidikou. « Les acteurs de tous les côtés apparaissent de plus en plus disposés à recourir à la violence pour parvenir à leurs fins, tandis que l’espace pour une activité politique constructive a encore diminué. Si cette tendance se poursuit, je crois qu’une violence à grande échelle est inévitable ».

Le Représentant spécial a déclaré que la Mission des Nations Unies pour stabilisation en RDC (MONUSCO) ferait tout ce qu’elle peut dans le cadre de son mandat pour protéger les civils mais que « l’ampleur des menaces dépasse de façon spectaculaire les capacités de la Mission ».

Selon M. Sidikou, la seule solution est pour les parties de participer de nouveau à un processus inclusif qui trace un chemin vers la paix pour le pays.

Lire plus: http://www.radiookapi.net/2016/10/12/actualite/politique/rdc-lonu-sinquiete-dune-aggravation-des-tensions-politiques

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *