Titres forestiers: « Il n’y a pas eu violation du moratoire», réagit Bienvenu Liyota

L’ancien ministre de l’Environnement, Bienvenu Liyota, indique qu’il n’y a pas eu violation du moratoire dans l’octroi des trois titres forestiers à la Société millénaire forestière (SOMIFOR) et à la Société forestière pour le développement du Congo (FODECO), contrairement à ce qu’a affirmé l’ONG Greenpeace. Les trois concessions visées par Greenpeace se trouvaient dans la catégorie de celles qui ont été retournées au domaine privé de l’Etat, a-t-il soutenu lors d’une conférence de presse mercredi 13 juillet à Kinshasa.

bienvenu-liyota

L’ex-ministre Liyota, cité dans cette affaire, indique de ce fait que les concessions concernées pouvaient être réattribuées.

Dans un communiqué, Greenpeace accuse le gouvernement congolais d’avoir illégalement accordé en 2015 trois titres forestiers d’environ 650 000 hectares aux entreprises précitées. Cette ONG appelle à l’annulation de tous ces titres, soutenant que la RDC a violé le moratoire sur l’attribution de nouveaux titres d’exploitation forestière qu’il a lui-même mis en place en 2002.

L’actuel ministre de l’Environnement, Robert Bopolo, affirmait plutôt que ces contrats n’existaient pas physiquement et qu’il s’agissait d’une « tentative » de ses prédécesseurs de signer ces contrats avec les entreprises SOMIFOR et FODECO.

Pour sa part, Bienvenu Liyota a démenti cette affirmation:

«On a dit que le dossier physique ne se trouve pas au ministère. L’ordre de mission ici qui a été signé par mon successeur pour que les membres de son cabinet aillent à l’intérieur superviser et faciliter la négociation des clauses sociales, pourquoi il a singé?»

Greenpeace accuse aussi l’ONG Conseil pour la défense environnementale par la légalité et la traçabilité (CODELT) d’avoir participé à l’élaboration de ces contrats.

«Fausse allégation», réagit Augustin Mpoy, directeur exécutif du CODELT. Selon lui, aucune correspondance, invitation ou document en rapport avec ces contrats ne porte la signature de sa structure.

Pour en savoir plus:

http://www.radiookapi.net/2016/07/14/actualite/environnement/titres-forestiers-il-ny-pas-eu-violation-du-moratoire-reagit

RDC: Greenpeace dénonce l’attribution de trois concessions forestières

En République démocratique du Congo, Greenpeace dénonce l’octroi par le gouvernement de trois titres forestiers, le tout, d’après l’ONG, en toute violation du moratoire sur l’allocation de nouvelles concessions de forêts, qui est toujours en vigueur.

foret

D’après l’ONG Greenpeace, ces trois titres fonciers ont été conclus en 2015 et concernent au total 650 000 hectares de forêts. La Somifor aurait ainsi obtenu deux titres dans les provinces du Tchuapa et de l’Equateur. Et la Fodeco, un titre forestier dans la province des lacs Tshopo.

Greenpeace dénonce l’octroi de ces concessions, alors qu’un moratoire est en vigueur. D’après cette organisation, le pays ne remplit toujours pas les critères de transparence pour attribuer de nouvelles concessions forestières.

« Il y a l’illégalité, il y a la corruption et donc ce qui n’est pas acceptable, c’est que le gouvernement congolais puisse donner d’autres forêts alors que la superficie qui est dédiée aujourd’hui à cette exploitation industrielle n’est pas maîtrisée », affirme Irene Wabiwa Betoko, responsable de la campagne forêt chez Greenpeace.

Les autorités précisent que ces concessions ont été octroyées par un ancien ministre de l’Environnement, qui a quitté ses fonctions. Son remplaçant, Robert Bopolo, dénonce « une opération faite en toute clandestinité » et assure que ces contrats seront bientôt annulés. « Ces contrats n’existent pas physiquement, assure-t-il : il n’y a pas eu occupation de concessions forestières, il n’y a pas eu de flux financiers en direction du Trésor public donc tout ce que nous avons à faire c’est de constater que le forfait n’a pas réussi et de prendre des dispositions pour annuler quand même par un arrêté cette infraction. »

Autre assurance fournie par le ministre, le respect du moratoire reste une priorité.

Pour en savoir plus:

http://www.rfi.fr/afrique/20160713-rdc-greenpeace-denonce-octroi-trois-concessions-forestieres-somifor-sodeco?ref=tw_i

http://www.greenpeace.org/africa/fr/Presse/Comment-la-RDC-a-secretement-viole-son-propre-moratoire–sur-lattribution-de-nouvelles-concessions-forestieres/