«Léopards à Kinshasa : une fête manquée»

 cortege leopards

Revue de presse du mardi 9 février 2016
Les journaux de Kinshasa reviennent sur l’accueil manqué des Léopards sacrés champion d’Afrique et l’accord de coopération judiciaire signé entre l’Egypte et la RDC pour les magistrats qui pourront bénéficier de stages de perfectionnement.

Le Phare revient sur le deuxième trophée du Championnat d’Afrique des nations réservé aux joueurs évoluant sur le continent (Chan) et le rendez-vous manqué du lundi 8 février 2016 pour l’accueil des héros de ce sacre. Selon le journal, bien que la journée n’ait pas été décrétée fériée, des milliers de personnes, tous âges, sexes et catégories sociales confondus, ont convergé vers l’aéroport international de N’Djili, pendant que d’autres se massaient le long des boulevards Lumumba, Sendwe et Triomphal, retenus parmi les artères que devrait emprunter le cortège des champions d’Afrique.

Le public qui avait eu le privilège de se trouver à la sortie principale de l’aéroport internationale de N’Djili, était le premier à être déçu de constater qu’en lieu et place des caravanes motorisées préparées par plusieurs firmes de la place, c’est l’escorte policière qui s’est mise à convoyer, à une cadence endiablée, le bus dans lequel étaient placés les joueurs. Le trophée ramené à Kinshasa était pratiquement invisible, regrette le quotidien.

«L’on se demande si Kimwaki et ses copains ont apprécié un accueil qui a ressemblé à une course-poursuite entre eux et un ennemi invisible. La grande fête sportive que s’attendait à vivre Kinshasa était totalement manquée à cause d’une police trop zélée mais aussi des marginaux sans foi ni loi qui peuplent la capitale», conclut le journal.

La Prospérité établit une comparaison sur le plan organisationnel entre l’accueil des champions de 2009 et celui des vainqueurs de 2016 et fait remarquer qu’il y a eu une régression. « Contrairement à l’accueil de 2009 où il y avait une caravane motorisée jusqu’au boulevard Triomphal, cette fois-ci, les Léopards ont été escortés à vive allure vers Fleuve Congo Hôtel », se plaint le journal.

Pour Forum des As, la fête n’a pas été totale. Les ovations que les Kinois s’attendaient à offrir aux Léopards durant tout leur parcours n’ont pas pu se concrétiser dans certains coins. Le journal fait remarquer qu’il n’était pas étonnant qu’au Stade des martyrs, tout comme sur l’ex-avenue du 24 novembre où une foule considérable s’était massée et accourrait derrière le véhicule, en acclamant les vainqueurs de Chan, que la déception soit au rendez-vous. Des dérapages ont ainsi été enregistrés au niveau de Lingwala où certains jeunes se sont mis à jeter des projectiles sur le cortège, fait remarquer le quotidien.

La Prospérité revient aussi sur la signature de l’accord de coopération entre le procureur général de la RDC Flory Kabange et son homologue égyptien  Nabil Ahmed Sadek. Selon le journal, l’une des retombées sera l’échange d’informations, d’expériences et de stages de perfectionnement, pour les magistrats. Cet accord, croit le quotidien, favorisera la réduction des marges de manœuvres des milliers des façonniers de la tricherie  et des tripatouillages des lois de leurs pays, la lutte contre l’impunité, la corruption et tous ses dérivés dont le dol, la concussion,…

Forum des As relève que cet  accord prévoit aussi un échange d’informations sur des individus dangereux et personnes recherchées et rappelle que c’est la première fois que l’Egypte conclut un tel accord avec un autre pays africain.

Source: Radio Okapi

 

« Les léopards en finale avec la gloire »

les_leopards_locaux_de_la_rdc_au_stade_umuganda_de_rubavu_a_gisenyi

La victoire, hier, des léopards de la RDC face au Sily National de la Guinée au Chan et le point de presse du porte-parole du gouvernement Lambert Mende sont commentés par les quotidiens parus ce jeudi à Kinshasa.

Les Léopards de la RDC disputeront bel et bien la finale du Chan-Rwanda 2016, comme en 2009 lors de leur sacre, rapporte Forum des As.

Tout s’est réglé aux tirs au but pour les Guinéens, comme en quarts de finale. Sauf que les Ouest-Africains ont été les plus maladroits dans cet exercice, cette fois, avec des ratés d’Ibrahima Sory Bangoura, de Mohamed Thiam et de Mohamed Youla. Ricky Tulenge et Joyce Lomalisa ont également échoué. Mais les Léopards se sont tout de même imposés 5-4 durant cette séance pleine de Suspense. Au regard de l’intensité du match, le journal fait remarquer que les Congolais ont expérimenté hier la maxime «à vaincre sans péril, on triomphe sans gloire». De l’avis du quotidien, cette victoire  à la Pyrrhus mais précieuse place la RDC au premier rôle dans cette joute continentale.

Mais, prévient-il, cette finale pourrait être difficile pour les Léopards qui viennent de jouer deux prolongations successives.

L’Avenir qui commente également la victoire de la RDC face à la Guinée, estime que la RDC a fait preuve d’un mental haut en battant la redoutable formation de Syli national de la Guinée. Pour le journal, cette victoire est un grand coup que les Léopards de la RDC viennent de frapper  à Kigali comme face au Rwanda. D’ailleurs, argumente-il, les statistiques de la fin de la partie prouvent à suffisance que les Léopards ont une fois de plus dominé le match : possession de balle 56% contre 44 pour les Guinéens, tirs au but RDC 12 contre 8 pour la Guinée et 6 corners pour la RDC contre 3 pour le Syli national.

Le journal renseigne également que les congolais ont inondé les boulevards, les avenues et les rues pour chanter en l’honneur des braves Léopards.

Faisant échos du point de presse de mercredi 3 février du porte-parole du gouvernement Lambert Mende, Le Potentiel indique que le ministre de la communication et des medias a dévoilé les deux conditions qui fondent la « reprise de la collaboration » entre les FARDC et la Monusco dans la traque des Forces démocratiques de libération du Rwanda (FDLR). La première est celle d’une collaboration consistant en un appui de la Monusco aux opérations menées par les FARDC, en cas de besoin. Il ne s’agit donc plus d’opérations conjointes. La Seconde, précise le quotidien, touche la communication autour desdites opérations, qui devra être soignée et se faire, soit  par les seules FARDC, soit éventuellement par celles-ci mais conjointement avec les autorités compétentes de la Monusco en cohérence avec les FARDC.

La Prospérité elle parle plutot d’un recadrage d’Hervé Ladsous, secrétaire général de l’ONU chargé des opérations de maintien de la paix, par le gouvernement. Sur les ondes de RFI, ce haut fonctionnaire de l’ONU avait soutenu que la reprise des opérations militaires conjointes entre les FARDC et les casques bleus de la Monusco était souhaitée par le gouvernement congolais. Faux, à rétorqué Lambert Mende qui évoque plus tôt une reprise de collaboration initiée à la demande insistante et pressante du représentant spécial du secrétaire général de l’ONU en RDC, rapporte le quotidien.

Dans un tout autre registre, La Prospérité rapporte que le Facilitateur du dialogue entre Congolais désigné par l’Union Africaine, Edem Kodjo, discute avec Etienne Tshisekedi, Président national de l’UDPS ce jeudi 4 février. Une rencontre aux grands enjeux dans la mesure où Edem Kodjo doit dévoiler tout son talent de négociateur pour amener Tshisekedi à renoncer à sa principale exigence d’un dialogue sous médiation onusienne dans le format de l’Accord-cadre d’Addis-Abeba, prédit le quotidien.

Source: Radio Okapi