Matadi: un député de la majorité exige la libération de 7 opposants

Les sept politiciens de l’opposition arrêtés en mai dernier à Matadi ont totalisé trente-neuf jours vendredi 1er juillet à la prison centrale de Matadi située au Camp Molayi de la Police nationale congolaise.
Le député de la Majorité présidentielle, Luthelo Nyudi, a exigé leur libération sans condition.

opposantsdetenus

«Cette situation est honteuse pour nous qui sommes de la majorité. Nous demandons que justice soit faite. Cela veut dire : il faut relâcher ces gens, au plus vite que possible», a indiqué Luthelo Nyudi.

«Je dois dénoncer cette façon de faire, parce que la manifestation a été acceptée à Kinshasa. A Matadi, la manifestation n’a même pas eu lieu. Les gens ont été arrêtés [à la résidence de Monsieur Tex Mavinga], je ne sais pourquoi», a-t-il poursuivi.

Ces opposants sont poursuivis par le parquet général du Kongo-Central pour « avoir préparé des tracts  appelant la population aux soulèvements». Selon des sources sécuritaires, les prévenus avaient été trouvés dans une réunion secrète au quartier Ciné Palace de Matadi en train de préparer ces tracts. Mais, l’Union pour la nation congolaise (UNC) avait indiqué que cette rencontre portait sur la préparation de la marche de l’opposition du 26 mai.

L’élu de Matadi assure que cette demande fait l’unanimité des députés nationaux de la province du Kongo-Central:

«J’ai déjà pris contact avec les autres députés [du Kongo-Central]. D’une manière unanime, les députés sont mécontents […] de cette dérive dans la ville de Matadi. On commence à arrêter des gens qui n’ont rien fait, qui étaient dans une résidence. Maintenant, ils se trouvent pendant au moins un mois en prison.»

Source: Radio Okapi