«Bruxelles : le dialogue suspendu à la rencontre Tshisekedi – Edem Kodjo»

Les quotidens titrent ce vendredi 22 janvier sur la rencontre entre Edem Kodjo et Etienne Tshisekedi et la qualification des léopards en quarts de finale du Chan.

Etienne Tshisekedi

Revue de presse du vendredi 22 janvier 2016
Les quotidens titrent ce vendredi 22 janvier sur la rencontre entre Edem Kodjo et Etienne Tshisekedi et la qualification des léopards en quarts de finale du Chan.
La Prospérité relève la rapidité avec laquelle Edem Kodjo a mené les consultations avec les acteurs et institutions de la RDC. En moins de trois jours, indique le journal il a rencontré, dans le cadre des Consultations pré-dialogue, le Président Joseph Kabila, le Président de l’Assemblée nationale, la direction de la CENI et d’autres acteurs politiques, à l’exception de la Dynamique et du G7, opposés à toute idée de dialoguer avec le pouvoir au sujet des élections.
Après Kinshasa, Edem Kodjo doit aller échanger avec Etienne Tshisekedi, président national de l’UDPS, à Bruxelles où il se refait la santé depuis plus d’une année. Au regard des similitudes dans la lutte politique de ces deux personnalités, une entente est possible, suppose le journal.
Selon le quotidien, A Kinshasa, les pro-dialogue sont suspendus aux conclusions des Consultations que mène le Facilitateur togolais à Bruxelles auprès d’Etienne Tshisekedi. La prospérité qui établit certaines similitudes entre les deux personnalités indique que les deux hommes  sont présents sur la scène politique en Afrique depuis plusieurs décennies. Depuis 2009, Edem Kodjo, à 71 ans, a mis fin à sa carrière politique. Par contre, Etienne Tshisekedi, 84 ans, un peu affaibli, poursuit son combat politique, rappelle le quotidien.
« Consultations pour le Dialogue : Kabila, Djinnit, Cenco, Ceni, Nonce Apostolique, Kodjo… c’est trop », titre Le Phare. Pour ce journal,  les Congolais attendent, depuis six mois, l’organisation du dialogue national devant redéfinir les contours du processus électoral présentement en panne.  Le journal constate qu’il y a six mois, tout portait à croire que le président de la République, Joseph Kabila, garderait l’exclusivité de la consultation des candidats et non-candidats à la participation à cette « Table ronde ». Mais aujourd’hui, force est de noter que le cercle des « consultants » s’est fortement élargi avec respectivement Saïd Djinnit (envoyé spécial du secrétaire général des Nations unies dans les Grands Lacs), la Conférence Episcopale Nationale du Congo (Cenco), la Commission  électorale nationale indépendante (Ceni), le Nonce Apostolique et Edem Kodjo (représentant de la Présidente de la Commission de l’Union Africaine), rappelle Le Phare.
Il y a lieu d’avouer que c’est trop pour un forum national qui aurait dû être placé sous le sceau de l’urgence. C’est à croire qu’il ne prendra jamais corps alors que tout le monde le juge incontournable pour la survie de l’Etat-Nation,  conclut le quotidien kinois.
L’Avenir croit savoir que la semaine du lundi 25 janvier est très décisive pour la République Démocratique du Congo pour plus d’un titre. En effet, révèle le journal, les 15 ambassadeurs des pays membres du conseil de sécurité des Nations Unies sont arrivés le jeudi 21 janvier 2016 dans la capitale Burundaise pour une visite de 48 heures. Étape qui amènera ces 15 diplomates internationaux à Addis-Abeba, capitale éthiopienne à la réunion consacrée exclusivement à la situation qui prévaut en République démocratique du Congo.
Le dialogue politique national inclusif, le processus électoral et le renouvèlement du mandat de la Monusco seront au menu de la rencontre entre les représentants du Conseil de sécurité des Nations Unies et ceux de l’Union Africaine, annonce le journal.
La République Démocratique du Congo attend de ces deux grandes organisations de réponses techniques à la situation de l’heure, d’autant plus que l’ONU et l’UA ont dépêché leurs envoyés spéciaux en Rd Congo qui ont échangé tant avec la Majorité au pouvoir, qu’avec l’opposition, conclut le journal.
La Prospérité rend hommages aux Léopards de la RDC qui se sont qualifiés sans donner des migraines aux supporters et titre : «  Chan Rwanda 2016 : Les Léopards en quart de finales sans calcul ». Ils n’ont pas attendu la troisième journée pour se qualifier avec calcul comme on l’a toujours prétendu dans les milieux sportifs. Les Léopards de la République Démocratique du Congo version Chan Rwanda 2016, se sont qualifiés dès la deuxième journée après leur écrasante victoire devant les Palancas Negras de l’Angola, jeudi, 21 janvier 2016, à Huye Stadium de Butare.
En attendant d’être fixé pour l’adversaire de quart de finale, dont les matchs se joueront le samedi, 30 janvier, à Amahoro, les Léopards affrontent les Lions Indomptables du Cameroun le lundi, 25 janvier, pour la troisième journée, annonce le journal.
Pour Forum des AS, au dernier match du groupe B, la RDC et le Cameroun vont se disputer la première place. La victoire des Congolais face aux Angolais permet aux Léopards de travailler déjà pour, les quarts de finale. Ils n’attendent que le troisième match pour engranger ne serait-ce qu’un nul et se placer en première position du groupe A. Une solution adéquate pour éviter le pays organisateur, le Rwanda, qui dispose déjà de six points dans son compteur, analyse le  journal.
L’agence Congolaise de presse(ACP) fait parler l’entraineur Florent Ibenge sur la technique mise en place pour contrer l’Angola.  «Il fallait un milieu récupérateur et deux latéraux pour empêcher les Angolais de monter dans les couloirs extérieurs», répond Florent Ibenge.
Pour  le technicien congolais dont les propos sont rapportés par l’AFP,  «l’équipe a faibli en deuxième mi-temps simplement parce que l’adversaire est monté plus haut et les Léopards avaient instinctivement reculés…. C’est un manquement, il faut qu’on apprenne à conserver le ballon. Ce sont des choses qu’on doit réparer», a promis le sélectionneur de la RDC.

Source: Radio Okapi

 

Processus électoral : l’opposition en ordre dispersé

opposition

Revue de Presse du Lundi 12 janvier 2016

Les opposants ne parlent pas tous d’une même voix, constate La Prospérité. Pour le journal, Etienne Tshisekedi croit que toute l’Opposition  devrait se ranger derrière sa personne alors que la Dynamique, le G7 et le Front Citoyen ont des regards tournés ailleurs. Et le journal estime à l’approche des échéances électorales que le problème d’égo va davantage se poser.

L’Opposition affronte les défis politiques et électoraux à venir en ordre dispersé, comme en 2006 et 2011, constate La Prospérité. D’une part, La Dynamique et le G7 dont les positions face au pouvoir présentent plusieurs similitudes, et, de l’autre, l’UDPS. Il va donc se poser un problème de leadership lorsqu’il sera question de désigner un candidat unique à l’élection présidentielle, présume le journal.
Pour la présidentielle de 2016, La Dynamique de l’opposition a enregistré trois candidatures, dont celles de Jean-Lucien Bussa et Martin Fayulu. Pour le G7, on évoque une éventuelle candidature de Moïse Katumbi. Etienne Tshisekedi étant lui aussi de la course, avance La Prospérité.

Forum des As relaie les inquiétudes de la troïka qui redoute une baisse sensible des recettes publiques. Les recettes publiques vont sensiblement baisser si la chute des prix des minerais et des produits pétroliers persiste, craint cet organe technique qui réunit hebdomadairement le Premier ministre, les ministres des finances, la vice-ministre du budget, le vice-gouverneur de la Banque centrale du Congo et le directeur de cabinet du Premier ministre.
Comme mesure d’anticipation de baisse redoutée, La Troïka stratégique a recommandé aux ministres de finance et du budget de veiller à la finalisation de la réflexion stratégique sur la diversification de l’économie congolaise afin d’alléger les effets pervers de l’économie internationale, note le journal.

Forum des As  met en exergue le chiffre d’environ 20 000 personnes en détresse, fuyant leurs milieux d’origine dans le sud-Lubero, fief des Hutu rwandais des FDLR depuis de longues années pour se mettre à l’abri ailleurs. Ce chiffre, livré par la Société civile de Lubero, est confirmé par l’Administrateur de territoire, rapporte le journal. Les FDLR sont auteurs d’actes cruels comme des enlèvements, des viols, des pillages des récoltes et l’exploitation illégale des ressources naturelles.

L’administrateur appelle sa hiérarchie et les hommes de bonne volonté à venir en aide à ces milliers de personnes déplacées qui vivent dans des conditions inhumaines dans des familles d’accueil, elles-mêmes démunies qui n’ont rien à leur offrir.

L’Avenir consacre certaines pages de son contenu à l’équipe nationale de la RDC qui prépare la compétition au Rwanda.  Selon le quotidien, les Léopards locaux qui se préparent au championnat d’Afrique des Nations (Chan)  Rwanda 2016 de la RDC vont livrer un match amical contre l’AS Dauphin Noir de Goma mardi 12 janvier au stade Umudanga de Gisenyi,  là où ils ont rencontré les Amavubi du Rwanda le dimanche 10 janvier et ont été  battus 0-1.

L’AS Dauphins Noir est un club de football de Goma actif à la Ligue Nationale de Football dans la zone de développement Est. Elle est provisoirement en tête de cette zone avec 20 points, précise le journal.

Source: Radio Okapi

http://www.radiookapi.net/2016/01/12/actualite/revue-de-presse/la-prosperite-processus-electoral-lopposition-en-ordre-disperse2

 

Dialogue et élections 2016, Tshisekedi annonce son retour

“Pour Etienne Tshisekedi, le dialogue devra se fixer pour objectif de régler le contentieux électoral de 2011, refondre la Commission électorale nationale indépendante (Ceni), organiser un processus électoral dans un climat apaisé, à favoriser un transfert pacifique du pouvoir dans le respect de l’expression du  peuple congolais, indique La Prospérité, qui reprend les propos du président de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS).”

Etienne-Tshisekedi2 modified 899

Revue de presse du lundi 11 janvier  2016
Deux sujets principaux dominent les journaux parus lundi 11 janvier à Kinshasa. Les tabloïds s’attèlent sur le retour d’Etienne Tshisekedi à Kinshasa pour prendre part au dialogue politique et la récompense des magistrats vertueux.
Dans son titre : « Dialogue et élections 2016, Tshisekedi annonce son retour », La Prospérité relaie le contenu du message d’Etienne Tshisekedi, à l’occasion de la présentation de ses vœux  pour 2016.
Le quotidien annonce que le président de l’UDPS prendra part au dialogue sous la médiation internationale et qui ne doit pas conduire à un glissement de quelques institutions.
Pour Etienne Tshisekedi, le dialogue devra se fixer pour objectif de régler le contentieux électoral de 2011, refondre la Commission électorale nationale indépendante (Ceni), organiser un processus électoral dans un climat apaisé, à favoriser un transfert pacifique du pouvoir dans le respect de l’expression du  peuple congolais, indique La Prospérité, qui reprend les propos du président de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS).
L’Avenir titre pour sa part : « E. Tshisekedi très formel : l’UDPS ira au dialogue »
Le journal revient sur la question de la facilitation internationale et écrit : « Dans son message dont il est question dans ces lignes, l’opposant historique n’a pas manqué d’insister sur la Facilitation extérieure ».
Pour L’Avenir, le Président de la République avait déjà exhaussé ce vœu, lui qui a voulu écarter toutes les écailles sur la voie du dialogue.
« Et comme toutes les parties prenantes avaient convenu qu’il fallait avoir un Facilitateur international, le pouvoir de Kinshasa attend que le SG des Nations Unies, Ban Ki-moon désigne un facilitateur, pour que le Président de la République nomme le Comité préparatoire au dialogue », ajoute le quotidien.
Forum des As revient sur le même sujet et titre : « Dialogue, Tshisekedi met fin à la confusion »
Le tabloïd note que ce message d’Etienne Tshisekedi vient mettre fin à la confusion qui régnait autour de la participation ou non de l’UDPS au dialogue politique.
« J’ai soutenu et préconisé, le dialogue politique comme voie royale pour nous permettre de rebâtir le pacte républicain et le régime qu’il induit, de trouver les voies et moyens en vue de sortir de l’impasse politique actuelle et d’obtenir par voie consensuelle, un processus électoral crédible et apaisé devant nous conduire aux scrutins tant attendus de 2016 », précise Tshisekedi dans un discours relayé par le journal.
Dans son titre « Tshisekedi veut le dialogue, mais à ses conditions », Le Potentiel fait remarquer que l’adhésion du président de l’UDPS à ce forum n’est pas acquise.
Pour le quotidien, Tshisekedi estime que ce dialogue devrait trouver des voies et moyens en vue de sortir de l’impasse politique actuelle, favoriser un transfert pacifique du pouvoir rassembler des forces acquises pour le changement pour défendre les valeurs de la République scellées dans la constitution.
La prospérité aborde la question des primes d’excellence dans son titre : « La RDC honore ses magistrats : le PGR Flory Kabange réalise sa promesse ! »
Le journal précise que les magistrats désignés comme modèles dans leurs prestations professionnelles, ont été retenus par un jury anonyme, indépendant et objectif composé notamment, des Gouverneurs de provinces, des avocats, des membres de la Société civile et des Services de sécurité.
A ce sujet, L’Avenir précise que chaque lauréat a bénéficié d’un ordinateur portable et d’un kit constitué de plusieurs instruments juridiques.
La plupart de magistrats voient en cela un geste de haute portée par rapport à leur lourde tâche dans la société. C’est un leitmotiv qui leur permet d’améliorer leur rendement par un travail de qualité et en affichant un comportement à même de mériter la prime d’excellence un jour, écrit le journal dans son titre : « Aubin Minaku remet les primes d’excellence aux magistrats les plus méritants ».
Forum des As quant à lui met en exergue, à sa une, les propos du procureur général de la République, à l’occasion  de la remise de prix d’excellence aux  magistrats jugés vertueux. Pour Flory Kabange, la magistrature est et doit demeurer un corps d’élite.
Le tabloïd écrit : « La prime d’excellence vise à récompenser les magistrats les plus méritants du pays qui, dans l’exercice de leurs fonctions, ont fait montre de la compétence remarquable et avérée, d’honneur et de dignité ainsi que d’abnégation en 2015 », argumente le procureur général de la RDC.
Dans un autre chapitre, La Prospérité note que c’est la fin des « déclarations sans actions. 2016 : la dynamique de l’opposition passe à l’acte ».
Selon le journal, ce regroupement planifie une série d’actions pour défendre la constitution de la République.
Eve Bazaiba annonce entre autres les manifestations prévues pour commémorer les martyrs de la liberté et de la démocratie, exiger l’élaboration d’un calendrier consensuel, le démarrage effectif de la mise à jour du fichier électoral ; le 16 février, commémoration de la marche des chrétiens et des hommes de bonne volonté tombés en février 1992… ces actions sont prévues pour les trois premiers mois de l’année 2016.​

Pendant que les pro-dialogue multiplient des stratégies, campagnes, marches, spots publicitaires … pour soutenir ce forum, les anti-dialogue, regroupés au sein de la « Dynamique de l’Opposition », viennent de publier le calendrier de leurs actions destinées à faire débloquer le processus électoral, constate Le phare.
Pour le tabloïd kinois, la dynamique de l’opposition a retenu  la date du 10 février 2016 est retenue comme « la ligne rouge » à ne pas dépasser pour le démarrage effectif de la mise à jour du fichier électoral.

Source: Radio Okapi

http://www.radiookapi.net/2016/01/11/actualite/revue-de-presse/la-prosperite-dialogue-et-elections-2016-tshisekedi-annonce-son