Regards sur l’actualité du 19 février 2016

kabila majorite

Kingakati, la majorité kabiliste divisée

Quelques jours après une réunion à Kingakati, ferme privée de Joseph Kabila, une autre des bonzes de la majorité présidentielle, s'est tenue hier jeudi 18 février -jour marquant le 10 ans de la constitution. Deux points à l'ordre du jour.

 La réussite de la journée ville morte et le dernier communiqué de la communauté internationale appelant à un dialogue qui devrait planifier l'organisation des élections dans le délai constitutionnel. Sur ces deux points, deux positions se sont dégagées.

 En ce qui concerne la ville morte, l'ensemble de cadres de la majorité a reconnu la réussite totale, et a estimé que le mot d'ordre a été suivi. Par conséquent, il faut prendre en compte cet état des choses. Ne pas passer le temps à vouloir faire croire que cette journée était un échec, ont  déclaré bon nombre de cadres de cette majorité.

 Que faire dans ce cas? Devons-nous camper sur notre schéma de chercher à garder à tout prix Kabila au pouvoir ou recadrer notre stratégique? C'est cela la question qui fâche. Certains pensent qu'abandonner, serait suicidaire. Et d'autres n'y trouvent pas d'explication.
 D'autres encore suggèrent, d' abandonner et souscrire à la démarche des élections dans le délai constitutionnel, tel que souhaiter par tout le monde. Ces derniers ont rappelé par ailleurs les sanctions que les États-Unis ont programmé. C'est dans cette confusion que s'est terminée la réunion du hier.

Aimez notre page facebook: https://www.facebook.com/lecongolais.net/

Lire la suite: http://www.rdc-news.com/#!Kingakati-la-majorit%C3%A9-kabiliste-diffus%C3%A9e/cjds/56c6c8590cf25df9371f3843

matungulu

Présidentielle-RDC: «Ce scrutin reste faisable dans le délai constitutionnel», estime Freddy Matungulu

Le président du parti de l’opposition «Congo na Biso», Freddy Matungulu Ilankir croit que l’élection présidentielle, prévue pour novembre prochain, peut se tenir dans le délai constitutionnel.

Dans une interview accordée jeudi 18 février à Radio Okapi, l’ancien ministre des Finances estime que  la Ceni devait se pencher plutôt sur les préparatifs de la présidentielle au lieu de «perdre le temps avec l’organisation des élections des gouverneurs et vice-gouverneurs des provinces».

«Je crois que c’est une démarche de nature à nous faire perdre le temps. En 2016, la priorité pour la nation congolaise, c’est l’organisation de la présidentielle qui doit absolument avoir lieu dans les limites imposées par la constitution de la République. C’est encore techniquement faisable», a déclaré Freddy Matungulu.

Aimez notre page facebook: https://www.facebook.com/lecongolais.net/

Lire la suite: http://www.radiookapi.net/2016/02/19/actualite/politique/presidentielle-rdc-ce-scrutin-reste-faisable-dans-le-delai