Regards sur l’actualité du 20 Janvier 2016

Jean Lucien Busa

Commémoration des « martyrs de la démocratie » : 40 arrestations enregistrées, selon l’opposition

Le modérateur de la Dynamique de l’opposition, Jean-Lucien Busa, a indiqué que quarante arrestations ont été enregistrées, mardi 19 janvier à Kinshasa, lors des manifestations prévues par l’opposition pour commémorer les « martyrs de la démocratie ».

« Au moment où je vous parle, on enregistre au moins quarante arrestations partout dans la ville », affirme Jean-Lucien Busa. L’opposition avait planifié d’organiser une série d’activités pour se souvenir des personnes tombées le 19 janvier 2015 pour protester contre l’adoption de la loi électorale à l’Assemblée nationale.

Lire la suite: http://www.radiookapi.net/2016/01/19/actualite/politique/commemoration-des-martyrs-de-la-democratie-40-arrestations

rdcongo-mine

Rapport d'Amnesty International: Travail des enfants : Amnesty dénonce le coût humain des nouvelles technologies

Plus de la moitié de la production mondiale de cobalt provient de la République démocratique du Congo (RDC), où le minerai est extrait par des enfants, parfois âgés de sept ans, et des adultes qui travaillent dans des conditions périlleuses.

Au moins 80 enfants ou adolescents sont morts sous terre dans le sud de la RDC, entre septembre 2014 et décembre 2015, des chiffres a minima car "de nombreux accidents ne sont pas signalés et les cadavres restent ensevelis sous les décombres.

À l'issue d'une enquête menée auprès de 16 entreprises - telles qu' Apple, Samsung, Sony, Microsoft ou Daimler – Amnesty International affirme que ces sociétés sont, dans l'ensemble, incapables de déterminer l'origine du cobalt nécessaire aux batteries lithium-ion qu'elles utilisent dans leurs produits.

Lire la suite: http://www.france24.com/fr/20160119-cobalt-multinationales-smartphones-travail-enfant-rdcongo-mine-amnesty?ns_campaign=reseaux_sociaux&ns_source=FB&ns_mchannel=social&ns_linkname=editorial&aef_campaign_ref=partage_aef&aef_campaign_date=2016-01-19

Henry Mutombo

Henry Mutombo publie « L’insurrection populaire de janvier 2015 en RDC »

L’écrivain congolais, Henry Mutombo a présenté lundi 18 janvier à Kinshasa l’ouvrage intitulé «L’insurrection populaire de janvier 2015 en RDC». Dans ce livre de 160 pages, l’auteur revient sur les émeutes survenues les 19, 20 et 21 janvier 2015 dans plusieurs villes du pays lors des manifestations contre la modification de la loi électorale. Des émeutes qui, selon la Fédération internationale des droits de l’homme, avaient fait 42 morts. Le gouvernement avait parlé de 12 morts.

«En publiant ce livre, Je ne voulais pas que les soulèvements survenus le 19 janvier disparaissent.  Que les générations futures aient un support qui leur permet de lire, de connaître ce qui s’est passé exactement et qu’elles sachent la lutte que notre génération a produite pour libérer la RDC de ses chaînes», a expliqué Henry Mutombo.

“L' un des éléments motivateurs de ce jour-là était l'alternance. Parce qu'on voulait l'etrangler, on voulait l'empecher. C'est pour cela que la Jeunesse congolaise est partie de la rue pour dire non à la dictature, non à l'étranglement de l'alternance…” , a précisé Henry Mutombo.

Lire la suite: http://www.radiookapi.net/2016/01/19/actualite/culture/henry-mutombo-publie-linsurrection-populaire-de-janvier-2015-en-rdc

K contre K

Alternance 2016 : "Joseph Kabila " prépare un "Plan B"

L’hebdomadaire « Jeune Afrique » consacre la couverture de son édition n°2871 datée du 17 au 23 janvier à deux personnalités congolaises. Il s’agit du président sortant « Joseph Kabila » et de l’ancien gouverneur du Katanga Moïse Katumbi Chapwe.

Sous le titre « RD Congo : K contre K », le magazine parisien croit savoir que les deux hommes pourraient s’affronter lors de l’élection présidentielle fixée au 27 novembre prochain. « J.A » présente par ailleurs les forces et les faiblesses de chacun des prétendants. Le « système sécuritaire » et les « moyens de l’Etat » viennent en tête des « points forts » de « Joseph Kabila ».

A quelques onze mois de la fin de son second et dernier mandat, le Président sortant inquiète. Il inquiète non seulement les Congolais mais aussi la « communauté internationale ». Nul ne sait ce que cet homme silencieux et distant mijote. Une chose parait sûre : celui-ci, bien que frappé d’inéligibilité pour fin mandat, a engagé le dangereux pari de s’accrocher à son fauteuil.

Lire la suite: http://www.congoindependant.com/article.php?articleid=10526

Katumbi+en+prire

Paix et respect de la Constitution : l’appel de Katumbi

L’appel à la prière lancé par Moïse Katumbi Chapwe au peuple congolais, au pays comme à l’étranger, a été suivi partout en RDC avec succès. Les échos en provenance de principales villes du pays renseignent que les deux minutes de prière ont été observées du fait de la thématique, à savoir respect de la Constitution et des délais constitutionnels ainsi que le retour de la paix dans l’Est. Seule note noire à cet enthousiasme général : l’intrusion des policiers dans certaines paroisses de Kinshasa pour empêcher la messe programmée.

Lire la suite: http://lepotentielonline.com/index.php?option=com_content&view=article&id=13898:paix-et-respect-de-la-constitution-l-appel-de-katumbi&catid=85:a-la-une&Itemid=472

 

Mamadou

RDC : l'ONU s'inquiète des risques de troubles et de violences en lien avec le processus électoral

Le Représentant spécial a estimé qu'étant donné « les risques très réels de troubles civils et de violences liés au processus électoral », il était « crucial que tous les efforts soient faits pour rebâtir la confiance de toutes les parties prenantes afin de trouver un moyen d'avancer ». Il a encouragé le Conseil de sécurité à apporter un soutien à un dialogue inclusif qui respecte la Constitution.

Lire la suite: http://lepotentielonline.com/index.php?option=com_content&view=article&id=13895:rdc-l-onu-s-inquiete-des-risques-de-troubles-et-de-violences-en-lien-avec-le-processus-electoral&catid=90:online-depeches

DR Mukwenge

Le Dr Mukwege reçoit le prix « Héros pour l’Afrique »

Le docteur Denis Mukwege a reçu lundi 18 janvier le prix « Héros pour l’Afrique ». Le prix lui a été décerné par le Parlement européen à Bruxelles, « en reconnaissance de son combat infatigable pour le respect des Droits Humains en Afrique et dans le monde ». Le docteur Mukwege est réputé pour les soins qu’il apporte aux victimes des violences sexuelles dans l’Est de la RDC à l’Hôpital général de référence de Panzi à Bukavu.

Lire la suite: http://www.radiookapi.net/2016/01/20/actualite/en-bref/le-dr-mukwege-recoit-le-prix-heros-pour-lafrique

Léopards 6

Chan 2016-Florent Ibenge : « Il faut oublier le match de l’Ethiopie »

« Il faut rester lucide. Il faut travailler sérieusement, oublier le match de l’Ethiopie et penser à l’adversaire. Il n’y a pas longtemps, on a joué l’Angola. Ils nous ont posé énormément de difficultés », explique le sélectionneur de la RDC.

Au sujet de cette équipe angolaise, prochain adversaire des Congolais, Florent Ibenge affirme que lors de sa défaite face au Cameroun, elle comptait deux absents dans ses rangs.

« Dans cette équipe que vous avez vue hier qui n’était pas mauvaise, il manquait les deux meilleurs joueurs de l’Angola qui vont rentrer contre nous. Ce sont deux attaquants très forts qui n’étaient pas là. Ils vont jouer contre nous », souligne le technicien. Sans trop s’avancer, Florent Ibenge laisse entendre qu’il pourrait y avoir des changements dans son équipe par rapport à celle qui a battu l’Ethiopie.

« Chaque rencontre a sa vérité. L’Ethiopie n’est pas l’Angola. La rencontre contre l’Angola sera différente, peut-être que l’équipe sur le terrain sera modifiée aussi. Nous, ce qu’on recherche, c’est le résultat », affirme-t-il.

Lire la suite: http://www.radiookapi.net/2016/01/19/actualite/sport/chan-2016-florent-ibenge-il-faut-oublier-le-match-de-lethiopie

Marie-Misamu

Le Cojef témoigne : « Marie Misamu a été une femme qui a contribué à l’éducation à la foi et aux valeurs par son travail »

Après avoir déploré « une perte brutale » et s’être inclinée devant la volonté divine, la présidente nationale du Collectif des ONG et Mouvements de la jeunesse féminine (Cojef), Mlle Raissa Kangamotema a soutenu que « plusieurs œuvres musicales de Marie Misamu méritent d’être suivies avec beaucoup d’attention au regard des messages éducatifs (la crainte de Dieu, les bonnes conduites à tenir en tout temps et en tout lieu,) et des comportements humains responsables (collaboration et cohabitation pacifiques avec tout le monde notamment avec d’autres artistes) qu’elles véhiculent ». 

Lire la suite: http://lepotentielonline.com/index.php?option=com_content&view=article&id=13894:le-cojef-temoigne-marie-misamu-a-ete-une-femme-qui-a-contribue-a-l-education-a-la-foi-et-aux-valeurs-par-son-travail&catid=90:online-depeches