Regards sur l’actualité du 29 Janvier 2016

corneille naanga

RDC: la Ceni, le gouvernement et leurs partenaires veulent débloquer le processus électoral

Au cours d’une réunion tripartite organisée jeudi 28 janvier à Kinshasa, la Commission électorale nationale indépendante (Ceni), le gouvernement et les partenaires internationaux de la RDC se sont engagés à débloquer le processus électoral.

«Priorité pour le moment, c’est la révision du fichier électoral sans lequel on n’aura jamais ce délai constitutionnel», a-t-il soutenu.

Il a aussi fait savoir que la Ceni allait lancer le 10 février prochain un appel d'offres pour le matériel nécessaire pour la révision du fichier électoral. 

En outre, le président de la Ceni a affirmé qu’un nouveau calendrier électoral « réaménagé et réaliste » sera publié à l’issue des consultations en cours.

Le calendrier électoral publié l’année passée par la Ceni prévoyait l’organisation de sept scrutins dont la présidentielle qui était fixée pour le 27 novembre 2016.

Aucune des élections prévues pour être organisées en 2015 ne s’est tenue.

Lire la suite: http://www.radiookapi.net/2016/01/28/actualite/politique/rdc-ceni-gouvernement-et-partenaires-internationaux-veulent-debloquer

CASE

RDC: les élections ne peuvent pas être organisées dans le délai constitutionnel, selon une ONG

La Commission électorale nationale indépendante (Ceni) n’est pas techniquement capable d’organiser les élections dans le délai constitutionnel, estime la Commission africaine pour la supervision des élections (Case). Cette ONG a invité, jeudi, 28 janvier la Ceni, à informer la population sur l’impossibilité technique d’organiser les élections dans les délais prévus par la constitution.

« La Ceni ne peut pas aujourd’hui faire le jeu de l’autruche, assurant la population qu’elle va organiser les élections dans les délais constitutionnels. Ce serait une utopie », affirme André Kiomba, vice-président de la Case.

Pour expliquer l’impossibilité d’organiser les élections dans les délais constitutionnels, il évoque le temps que peut prendre la révision du fichier électoral réclamé par la plupart des acteurs impliqués dans le processus électoral en RDC. 

“La Case se trompe dans son analyse. Si elle est soucieuse de la survie de la démocratie en RDC, elle devrait d'abord fustiger le manque de volonté politique pour la tenue des élections présidentielles dans les délais constitutionnels. En effet, ce qui a bloqué le processus électoral n'est ni le manque de temps ni le manque d'argent, mais l'absence de la volonté politique dans le chef du gouvernement congolais”, estime la rédaction du site Lecongolais.net .

Lire la suite: http://www.radiookapi.net/2016/01/29/actualite/societe/rdc-les-elections-ne-peuvent-pas-etre-organisees-dans-le-delai

monusco

RDC: la coopération reprend entre la Monusco et l’armée congolaise

Un accord de coopération militaire avec la Monusco prévoyant la reprise des opérations dans l’est de la République démocratique du Congo a été signé, jeudi 28 janvier à Kinshasa. En février 2015, la Monusco avait suspendu sa coopération avec les FARDC à cause de la présence, dans la chaîne de commandement de l'armée congolaise, de deux généraux soupçonnés de graves violations des droits de l'homme. Le gouvernement congolais avait alors renoncé à tout soutien de la mission onusienne dans la lutte contre les mouvements armés, notamment les rebelles rwandais des Forces démocratiques de libération du Rwanda (FDLR) présents dans l'est du pays. Les FARDC menaient depuis les opérations seules sans pouvoir empêcher de nombreuses violences et violations des droits de l’homme contre les civils. Le porte-parole de la Monusco Prosper Félix Basse revient sur les raisons de cet accord.

Lire la suite: http://www.rfi.fr/afrique/20160129-rdc-cooperation-reprend-entre-monusco-armee-congolaise


note interne de la CENI

Se dirige-t-on vers le « glissement » du calendrier électoral ?

À en croire la « note technique de la Ceni », si elle est partielle, la révision du fichier électoral s’étendrait sur au moins 13 mois et 10 jours. Mais en cas d’une révision totale, l’opération durerait au moins 16 mois et un jour.

Dans les deux hypothèses avancées, le fichier électoral ne serait pas prêt avant le 27 novembre 2016, date prévue de la tenue de la présidentielle dans les délais constitutionnels

Lire la suite: http://www.jeuneafrique.com/297719/politique/rdc-dit-note-interne-de-ceni-presidentielle-de-2016/